News

DURCIR LES CONDITIONS DE RECOUVREMENT TUE LE CRÉDIT

Une étude de mai 2017 de l’Université de Princeton et de la Federal Reserve Bank (USA) : « Access to Credit and Financial Health: Evaluating the Impact of Debt Collection » constate que le recouvrement de dettes concernant le crédit à des consommateurs est intensément réglementé aux USA.  De plus, la réglementation varie d’un Etat à l’autre. L’étude compare les différences entre les Etats et les mets en relation avec l’accès des particuliers à des crédits.

Les auteurs concluent que : « Nous avons trouvé des preuves concordantes d’un lien entre les restrictions au recouvrement, la réduction de l’accès au crédit et la détérioration des indicateurs de santé économique. De plus, le traitement semble varier considérablement selon l’âge de l’emprunteur et son score de crédit ; avec des effets qui se concentrent principalement sur les emprunteurs avec les scores les plus faibles. »

En fait, cette constatation est parfaitement logique et confirme des conclusions avérées dans d’autres domaines comme par exemple l’emploi où une réglementation trop protective rend les employeurs trop prudents.

Il nous semble que le monde politique belge ne soutient pas assez le recouvrement amiable, orienté sur le dialogue et les solutions concertées. La réalité quotidienne montre que ces solutions, opérées par les bureaux de recouvrement, génèrent très peu d’abus (et donc de plaintes ; moins que dans bien d’autres activités pourtant moins contentieuses). La réalité est que ces solutions amiables produisent un retour maximal vers les créanciers et ce à des coûts minimaux. Le recouvrement de créances en Belgique fait la part trop belle au judiciaire qui est pourtant plus agressif, plus lourd, plus lent, plus onéreux tant pour le débiteur que pour le créancier tout en imposant un coût au budget de la justice.  Nous invitons les parlementaires belges à nous consulter pour une politique adaptée à la réalité du terrain.

 

Voulez-vous une solution à la fois efficace et respectueuse de votre image de marque ? Contactez-nous via sales@tcm.be ou au +32 16 74 52 00.

DURCIR LES CONDITIONS DE RECOUVREMENT TUE LE CRÉDIT

Une étude de mai 2017 de l’Université de Princeton et de la Federal Reserve Bank (USA) : « Access to Credit and Financial Health: Evaluating the Impact of Debt Collection » constate que le recouvrement de dettes concernant le crédit à des consommateurs est intensément réglementé aux USA.  De plus, la réglementation varie d’un Etat à l’autre. L’étude compare les différences entre les Etats et les mets en relation avec l’accès des particuliers à des crédits.

Les auteurs concluent que : « Nous avons trouvé des preuves concordantes d’un lien entre les restrictions au recouvrement, la réduction de l’accès au crédit et la détérioration des indicateurs de santé économique. De plus, le traitement semble varier considérablement selon l’âge de l’emprunteur et son score de crédit ; avec des effets qui se concentrent principalement sur les emprunteurs avec les scores les plus faibles. »

En fait, cette constatation est parfaitement logique et confirme des conclusions avérées dans d’autres domaines comme par exemple l’emploi où une réglementation trop protective rend les employeurs trop prudents.

Il nous semble que le monde politique belge ne soutient pas assez le recouvrement amiable, orienté sur le dialogue et les solutions concertées. La réalité quotidienne montre que ces solutions, opérées par les bureaux de recouvrement, génèrent très peu d’abus (et donc de plaintes ; moins que dans bien d’autres activités pourtant moins contentieuses). La réalité est que ces solutions amiables produisent un retour maximal vers les créanciers et ce à des coûts minimaux. Le recouvrement de créances en Belgique fait la part trop belle au judiciaire qui est pourtant plus agressif, plus lourd, plus lent, plus onéreux tant pour le débiteur que pour le créancier tout en imposant un coût au budget de la justice.  Nous invitons les parlementaires belges à nous consulter pour une politique adaptée à la réalité du terrain.

 

Voulez-vous une solution à la fois efficace et respectueuse de votre image de marque ? Contactez-nous via sales@tcm.be ou au +32 16 74 52 00.

News