news

LES COÛTS DU RECOUVREMENT DE TIERS

Avocat ou agent de recouvrement ? Les coûts du recouvrement

Vous pouvez confier vos créances à un avocat ou à un agent de recouvrement. Les méthodes, tout comme les coûts, diffèrent.  Comment donc choisir ?

Désigner un tiers

La gestion du crédit professionnelle inclut un suivi approprié et systématique des factures dues par vos clients et l’envoi en temps opportun de rappels.  Si cela ne fonctionne pas, il vaut mieux sélectionner un tiers pour vous aider.  Vous avez probablement quelques clients stratégiques (5 % ?) sur lesquels vous devez vous concentrer, mais il est préférable de sous-traiter le reste (95 %). Votre partenaire de recouvrement est spécialisé dans ces questions et a les outils pour réussir de manière rentable et rapide.

Le choix d’un partenaire de recouvrement est fondamentalement identique à tout choix de fournisseur : sélectionnez-en au moins trois (basé sur des recommandations, Internet ou d’autres méthodes).   Faites une liste de leurs forces et faiblesses. Contactez-les et rencontrez-les afin qu’ils vous expliquent leurs méthodes.  Les principaux aspects du recouvrement sont le taux de réussite, la lourdeur administrative et votre image.

Taux de réussite

La seule façon d’évaluer une activité de recouvrement consiste à comparer la valeur nominale de vos créances (le total des factures que vous confiez) à votre revenu net (le montant recouvré moins les coûts de recouvrement).  Vous pouvez l’affiner en saisissant un élément de temps : recouvré après 1 mois, 2 mois, etc. et le mettre dans un tableau (confié en janvier 2017, recouvré après 1, 2, etc. mois ; confié en février 2017, recouvré après 1, 2, etc. mois).

Tous les professionnels du recouvrement revendiqueront un excellent taux de réussite. Demandez une information objective aux clients existants.

Administration simple

La transmission des créances et la communication doivent être fluide.  Il serait pénible de constater que votre partenaire génère une administration coûteuse. Examinez la façon dont l’argent vous est remboursé : est-ce systématique et mensuel, savez-vous clairement ce qui vous est payé pour laquelle de vos dettes ?  Recevez-vous un rapport en cas d’échec pour que vous puissiez amortir la créance dans vos comptes et récupérer la TVA ?

Votre image et votre réputation

Un client heureux parlera de temps en temps de vous à quelqu’un d’autre. Un client insatisfait répandra son mécontentement autant qu’il le peut. Un recouvrement agressif est moins efficace en termes de taux de réussite, mais ajoute des coûts en termes de marketing et de réputation.

Agents de recouvrement et coûts

Un agent de recouvrement travaille habituellement sur une base de « no cure, no pay ».  C’est le cas de TCM. Cela implique que vous ne payez pas pour des actions qui n’ont pas porté leurs fruits. TCM vous facturera un pourcentage de l’argent réellement recouvré. Ce pourcentage est fixé à l’avance (avant de commencer nos efforts d’encaissement et par contrat) et varie en fonction de l’âge de la dette et du pays du débiteur (Belgique, Europe, ailleurs).

L’agent de recouvrement évite les tribunaux parce que la procédure est lente et coûteuse. Il est qualifié et également formé pour établir une communication positive avec votre débiteur et le suivre jusqu’au paiement. Naturellement, les agents de recouvrement ont des juristes en interne, car l’aspect juridique d’une créance est essentiel. Mais la compétence décisive dans le recouvrement de créances est une communication constructive.  Elle est efficace (taux de réussite) et ne nuit pas à votre image.

Chez TCM, moins de 1 % des créances se retrouvent devant les tribunaux. Cela se passe lorsque le débiteur, qui semble solvable, refuse tout paiement à l’amiable, et que la dette est suffisamment prouvée. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de payer pour une citation au tribunal que vous ne serez pas en mesure d’exécuter.

Avocat

Les avocats facturent sur une base combinant tarifs horaires, honoraires fixes et résultat. Ils facturent également des frais. En Belgique, il est légalement interdit à un avocat de travailler sur une base « no cure no pay ».  Lorsque vous confiez une question à un avocat, demandez une confirmation écrite de sa structure de coûts.

Les avocats sont, par formation, enclins à aller devant les tribunaux. Alors que les tribunaux sont inévitables dans quelques cas, ils peuvent être évités dans la plupart des cas. Les tribunaux impliquent également l’utilisation d’huissiers, et donc l’ajout de coûts en conséquence. Les coûts judiciaires ne sont jamais totalement prévisibles. Notamment parce que l’autre partie peut faire appel ou parce que l’exécution peut se complexifier. Éviter les tribunaux est moins coûteux, plus rapide et meilleur pour votre relation avec votre client (le débiteur).

Faites appel à des avocats pour des créances que vous ne pouvez pas résoudre à l’amiable et quand le débiteur est solvable.  Ils sont alors la seule solution.

Certains avocats belges se sont associés à des huissiers de justice et offrent un service complet « no cure, no fee ». C’est illégal, tout comme le recouvrement musclé. Les méthodes illégales coûtent cher à long terme !

Conclusion

Recouvrer des dettes en souffrance est toujours coûteux. Ces coûts peuvent être limités en posant un choix adéquat. Les agents de recouvrement traiteront 99 % de vos créances en évitant les tribunaux, à l’amiable et en prenant soin de votre réputation, ainsi que de façon rentable, prévisible et en temps opportun. Pour le 1 % restant, les tribunaux sont inévitables, et l’agent de recouvrement vous aidera également dans cette étape, si vous le souhaitez.

Vous souhaitez plus de détails sur ce que nous pouvons faire pour vous ?  Surfez sur notre site Web et complétez notre formulaire de contact ou envoyez-nous un courriel !