Partenariat 1616 Belgium et TCM

Partenariat 1616 Belgium et TCM

1616.be a construit un impressionnant réseau d’entrepreneurs belges qualifiés qui s’occupent de travaux de rénovation et de construction.

TCM ACCUEILLE UNE JEUNE JURISTE CREDIT CONTROLLER (1)

Récemment, les rares collègues de TCM Belgium présents au bureau ont reçu des gâteaux et des soupes faits maison par une nouvelle collègue. Mais bien sûr, ce n’était pas la (principale) raison pour laquelle elle a été embauchée. Aujourd’hui, nous faisons la connaissance de Jolien Caes, notre plus récente credit controller et juriste. Interview :

 

Jolien TCM lawyer

 

  • Salut Jolien ! Tu as déjà dû subir une véritable épreuve du feu ces derniers mois, car ton arrivée a coïncidé avec ce virus qui a ajouté beaucoup de défis sur ton chemin. Quel a été ton plus grand défi « pré-TCM » et comment l’as-tu abordé ?

 

Je suis en fait très perfectionniste par nature, ce qui fait que pendant ma vie étudiante à Louvain, je me suis principalement concentrée sur la réussite de mes études et je n’ai sans doute pas assez goûté à la vie estudiantine.

Ensuite, mon Erasmus à Lyon a changé cela. Je n’y ai pas appris beaucoup plus en matière juridique 😊, mais plutôt sur la façon dont ils abordent la vie là-bas. Et cela m’a amené à mettre les choses en perspective. En Belgique, tout est beaucoup plus serré et coordonné. A Lyon, c’est plus « à l’aise » !  J’y ai appris à doser, à trouver un équilibre entre plaisir et travail. Mon master en management, qui a suivi, m’a aussi appris qu’en travaillant efficacement, ma vie privée était mieux organisée.

 

  • Nous recherchions un(e) juriste avec des compétences sociales, ce qui n’est pas toujours facile à trouver (et pas seulement chez les juristes, d’ailleurs). Avec toi, nous avons eu de la chance. Avais-tu déjà entendu parler du recouvrement de créances ? Quelle a été ta première impression de l’entreprise et était-elle conforme à ce que tu anticipais ?

 

Je n’avais pas encore vraiment entendu parler du recouvrement de créances, pas même dans mes cours de droit. J’avais entendu parler de règlements à l’amiable, mais jamais de l’intervention d’agences de recouvrement. Si j’entendais quelque chose sur ce secteur, c’était plutôt avec une connotation négative mais je n’étais pas informée de ce que vous faisiez.

Cependant, cette image a déjà changé lors de la première conversation que j’ai eue avec les patrons de TCM. On pourrait croire que je fais de la pub, mais la réalité est que ma première semaine de travail m’a donné une bonne impression. J’ai pu constater que le recouvrement de créances est bénéfique pour les deux parties. L’impression que le débiteur est désavantagé dans cette histoire est absolument injustifiée. En fait, le recouvrement amiable évite aux débiteurs des frais de justice ou autres.

La façon dont vous traitez avec les débiteurs est également beaucoup plus empathique que ce que j’imaginais. Ce n’est évidemment pas un métier strictement altruiste, mais l’approche de TCM est toujours humaine. L’accent est mis sur l’encaissement – nous ne sommes pas une organisation à but non lucratif – mais pour obtenir des résultats, des personnes doivent traiter avec des personnes. Il nous faut en réalité comprendre pourquoi il n’y a pas eu de paiement, quels sont les besoins et comment trouver une solution qui satisfera également le débiteur en question.

L’image du recouvrement de créances autour de moi se dégèle lorsque je raconte mes expériences. Mes amis commencent à y voir une phase pré-judiciaire, où l’accent est mis sur la recherche d’une solution à l’amiable et non sur l’ajout de frais supplémentaires aux débiteurs.

 

  • Qu’est-ce qui t’a convaincue de choisir notre entreprise et ce métier ? Qu’est-ce qui rend le travail intéressant / instructif ?

 

J’étais curieuse de connaître ce « nouveau monde », dans lequel je pourrais également exprimer ma perspective juridique. Cela semblait être un mélange intéressant entre les questions complexes et la gestion des personnes. C’est aussi un métier très varié et donc enrichissant. Bien sûr, c’était aussi agréable d’entendre que TCM a vu du potentiel en moi, la jeune étudiante qui se présentait !

La combinaison de travail juridique et de relations humaines m’a convaincue. Le fait que TCM Belgium soit une PME, avec une équipe bien organisée et des opportunités de carrière, m’a également beaucoup séduite.

 

  • Qu’as-tu déjà appris et qu’espères-tu apprendre ? Qu’aimerais-tu offrir à l’équipe ?

 

J’ai déjà beaucoup appris ! Pour commencer, j’ai appris que mes connaissances étaient essentiellement théoriques, sans aucune expérience pratique.

 

J’ai été immédiatement plongée dans le travail, sur le terrain. Chaque dossier est également différent et nécessite une approche différente. Il me faut toujours repartir de zéro, avec un esprit ouvert. L’empathie est essentielle.

 

Je pensais aussi que les credit controllers devaient être des gens « durs », mais j’ai tout de suite remarqué que mes collègues sont des gens sympas. Des personnalités fortes, oui, mais avec de bonnes dispositions. Une approche amicale, comme point de départ standard, fonctionne également mieux pour les débiteurs. Le reste est en fait déterminé par le débiteur lui-même.

 

Je remarque également que TCM Belgium a mis en place une sorte de puzzle collaboratif. Chaque employé a ses qualités propres et ensemble, ce mélange forme une équipe solide. La diversité de cette équipe est l’ADN de TCM. C’est une bonne chose que tout le monde ne soit pas pareil, cela ne fonctionnerait probablement pas.

 

Qu’est-ce que j’aimerais offrir moi-même à l’équipe ? Je pense que j’ai été choisie comme pièce de ce puzzle en raison de ma vision spécifique des choses. Je pense qu’il est bon de toujours regarder son propre travail avec un grand angle de vue. Je suis une pro de la pollinisation croisée ! Ce sera une de mes tâches de la stimuler davantage.

 

Suite de l’interview de Jolien

 

Des questions ?  Contactez-nous !

TCM ACCUEILLE UNE JEUNE JURISTE CREDIT CONTROLLER (1)

Récemment, les rares collègues de TCM Belgium présents au bureau ont reçu des gâteaux et des soupes faits maison par une nouvelle collègue. Mais bien sûr, ce n’était pas la (principale) raison pour laquelle elle a été embauchée. Aujourd’hui, nous faisons la connaissance de Jolien Caes, notre plus récente credit controller et juriste. Interview :

 

Jolien TCM lawyer

 

  • Salut Jolien ! Tu as déjà dû subir une véritable épreuve du feu ces derniers mois, car ton arrivée a coïncidé avec ce virus qui a ajouté beaucoup de défis sur ton chemin. Quel a été ton plus grand défi « pré-TCM » et comment l’as-tu abordé ?

 

Je suis en fait très perfectionniste par nature, ce qui fait que pendant ma vie étudiante à Louvain, je me suis principalement concentrée sur la réussite de mes études et je n’ai sans doute pas assez goûté à la vie estudiantine.

Ensuite, mon Erasmus à Lyon a changé cela. Je n’y ai pas appris beaucoup plus en matière juridique 😊, mais plutôt sur la façon dont ils abordent la vie là-bas. Et cela m’a amené à mettre les choses en perspective. En Belgique, tout est beaucoup plus serré et coordonné. A Lyon, c’est plus « à l’aise » !  J’y ai appris à doser, à trouver un équilibre entre plaisir et travail. Mon master en management, qui a suivi, m’a aussi appris qu’en travaillant efficacement, ma vie privée était mieux organisée.

 

  • Nous recherchions un(e) juriste avec des compétences sociales, ce qui n’est pas toujours facile à trouver (et pas seulement chez les juristes, d’ailleurs). Avec toi, nous avons eu de la chance. Avais-tu déjà entendu parler du recouvrement de créances ? Quelle a été ta première impression de l’entreprise et était-elle conforme à ce que tu anticipais ?

 

Je n’avais pas encore vraiment entendu parler du recouvrement de créances, pas même dans mes cours de droit. J’avais entendu parler de règlements à l’amiable, mais jamais de l’intervention d’agences de recouvrement. Si j’entendais quelque chose sur ce secteur, c’était plutôt avec une connotation négative mais je n’étais pas informée de ce que vous faisiez.

Cependant, cette image a déjà changé lors de la première conversation que j’ai eue avec les patrons de TCM. On pourrait croire que je fais de la pub, mais la réalité est que ma première semaine de travail m’a donné une bonne impression. J’ai pu constater que le recouvrement de créances est bénéfique pour les deux parties. L’impression que le débiteur est désavantagé dans cette histoire est absolument injustifiée. En fait, le recouvrement amiable évite aux débiteurs des frais de justice ou autres.

La façon dont vous traitez avec les débiteurs est également beaucoup plus empathique que ce que j’imaginais. Ce n’est évidemment pas un métier strictement altruiste, mais l’approche de TCM est toujours humaine. L’accent est mis sur l’encaissement – nous ne sommes pas une organisation à but non lucratif – mais pour obtenir des résultats, des personnes doivent traiter avec des personnes. Il nous faut en réalité comprendre pourquoi il n’y a pas eu de paiement, quels sont les besoins et comment trouver une solution qui satisfera également le débiteur en question.

L’image du recouvrement de créances autour de moi se dégèle lorsque je raconte mes expériences. Mes amis commencent à y voir une phase pré-judiciaire, où l’accent est mis sur la recherche d’une solution à l’amiable et non sur l’ajout de frais supplémentaires aux débiteurs.

 

  • Qu’est-ce qui t’a convaincue de choisir notre entreprise et ce métier ? Qu’est-ce qui rend le travail intéressant / instructif ?

 

J’étais curieuse de connaître ce « nouveau monde », dans lequel je pourrais également exprimer ma perspective juridique. Cela semblait être un mélange intéressant entre les questions complexes et la gestion des personnes. C’est aussi un métier très varié et donc enrichissant. Bien sûr, c’était aussi agréable d’entendre que TCM a vu du potentiel en moi, la jeune étudiante qui se présentait !

La combinaison de travail juridique et de relations humaines m’a convaincue. Le fait que TCM Belgium soit une PME, avec une équipe bien organisée et des opportunités de carrière, m’a également beaucoup séduite.

 

  • Qu’as-tu déjà appris et qu’espères-tu apprendre ? Qu’aimerais-tu offrir à l’équipe ?

 

J’ai déjà beaucoup appris ! Pour commencer, j’ai appris que mes connaissances étaient essentiellement théoriques, sans aucune expérience pratique.

 

J’ai été immédiatement plongée dans le travail, sur le terrain. Chaque dossier est également différent et nécessite une approche différente. Il me faut toujours repartir de zéro, avec un esprit ouvert. L’empathie est essentielle.

 

Je pensais aussi que les credit controllers devaient être des gens « durs », mais j’ai tout de suite remarqué que mes collègues sont des gens sympas. Des personnalités fortes, oui, mais avec de bonnes dispositions. Une approche amicale, comme point de départ standard, fonctionne également mieux pour les débiteurs. Le reste est en fait déterminé par le débiteur lui-même.

 

Je remarque également que TCM Belgium a mis en place une sorte de puzzle collaboratif. Chaque employé a ses qualités propres et ensemble, ce mélange forme une équipe solide. La diversité de cette équipe est l’ADN de TCM. C’est une bonne chose que tout le monde ne soit pas pareil, cela ne fonctionnerait probablement pas.

 

Qu’est-ce que j’aimerais offrir moi-même à l’équipe ? Je pense que j’ai été choisie comme pièce de ce puzzle en raison de ma vision spécifique des choses. Je pense qu’il est bon de toujours regarder son propre travail avec un grand angle de vue. Je suis une pro de la pollinisation croisée ! Ce sera une de mes tâches de la stimuler davantage.

 

Suite de l’interview de Jolien

 

Des questions ?  Contactez-nous !

Partenariat 1616 Belgium et TCM

Partenariat 1616 Belgium et TCM

1616.be a construit un impressionnant réseau d’entrepreneurs belges qualifiés qui s’occupent de travaux de rénovation et de construction.

N’attendez plus un instant, récupérez votre argent.

Concentrez-vous sur votre business, nous nous chargeons de vos impayés. Contactez-nous pour en savoir plus.

N’attendez plus un instant, récupérez votre argent.

Concentrez-vous sur votre business, nous nous chargeons de vos impayés. Contactez-nous pour en savoir plus.