News

LWB recouvre ses créances grâce à TCM !

TCM Belgium, un bureau de recouvrement basé à Louvain, s’est rendu il y a quelque temps dans la région éloignée du Limbourg. Pourquoi ? Pour la convivialité bien connue, bien sûr, mais aussi pour avoir une agréable conversation avec Johny Leten, directeur chez LWB sa, un prestataire de services dans le domaine du traitement des salaires (filiale de SD Worx). Préparez le clafoutis !

Faut-il que nous débusquions encore d’autres clichés ? Certainement ! LWB est une entreprise typiquement limbourgeoise, en ce sens qu’elle suit l’administration du personnel de ses clients d’une manière très individuelle et très fiable, et qu’elle connaît une faible rotation des effectifs. Manifestement, les gens aiment rester dans les parages. Rien que de bons clichés, donc.

Parlons de chiffres

LWB a été créée en 1996, et comptait jadis 2 employés. L’administration des salaires de sa propre entreprise n’était donc pas encore une besogne aussi ardue à l’époque. Mais depuis lors, son effectif de personnel est passé à 27 employés, qui sont responsables de l’administration des salaires de 2 200 clients et de l’envoi de plus de 10 000 fiches de paie par mois.

Depuis sa création, LWB a connu une croissance annuelle considérable, l’afflux le plus important de clients provenant des comptables. La prospection ne lui est même pas nécessaire pour atteindre une croissance aussi impressionnante… Les entreprises peuvent venir de tous les secteurs et de tous les coins du monde, mais ce sont surtout les petites sociétés établies dans un rayon de 25 km qui trouvent leur chemin vers LWB. Autrement dit, il n’y a pas toujours besoin de chercher très loin !

 

La Sainte Trinité

Exécuter. Conseiller. Différencier. Il s’agit, pour résumer (très brièvement), de la recette du succès de LWB. Toutes les tâches liées aux RH qu’un employeur peut avoir à traiter sont prises en charge par LWB. La majorité de l’équipe de LWB travaille en tant que gestionnaire de paie, s’occupant non seulement de l’exécution des salaires, mais aussi de l’administration même des rémunérations. Outre les gestionnaires de paie, il y a aussi les collaborateurs administratifs qui s’occupent des indexations, de l’ONSS, des déclarations en matière de précompte professionnel, etc.

Les petits employeurs sont souvent confrontés à de nombreuses questions liées aux ressources humaines, c’est pourquoi LWB est également un partenaire de conseil (social). Cela peut aller de l’élaboration de procédures de licenciement correctes, en passant par la médiation avec l’inspection (ONEM) et la mise en œuvre d’optimisations salariales. Et en ce qui concerne ces dernières, les employés seraient nombreux à amener des… eh bien, des clafoutis… si cela pouvait amadouer LWB.

Avec un programme de paie qui fonctionne bien, chaque entreprise peut en théorie gérer correctement sa propre administration des salaires. Cette recette du succès a également été numérisée sous la forme d’une plateforme en ligne facile à gérer, où les documents nécessaires peuvent être consultés en ligne.

Selon LWB, la diversité réside dans l’approche envers les clients, qui est différente de celle adoptée par les grands secrétariats sociaux. Johny : « Nous faisons absolument tout ; toute l’administration, y compris les mises en demeure, les préavis, … Les employeurs peuvent ainsi se concentrer pleinement sur leur activité principale et n’ont pas besoin de se pencher sur les droits du personnel et du travail. Et peut-être plus important encore, les relations de travail demeurent ainsi intactes ».

 

Points communs avec TCM Belgium

En entendant Johny parler fièrement de LWB, nous ne pouvons que remarquer certaines similitudes avec le fonctionnement de TCM Belgium. Johny : « Ce qui rend le travail chez LWB vraiment passionnant, c’est le contact avec les clients et ce que nous pouvons faire pour eux, en leur fournissant les bons conseils ou en jouant un rôle de médiateur entre les employés et les organismes. Bien entendu, nous avons une grande responsabilité ; tout ce que nous faisons est lié à l’argent et c’est souvent très délicat ».

Les tâches principales de TCM Belgium tournent également autour de (la récupération de) l’argent, et consistent à conseiller les clients sur la manière la plus opportune d’obtenir cet argent. Établir un bon contact avec les clients (qu’il s’agisse du créancier ou du débiteur), dans le cadre duquel TCM Belgium agit en tant qu’intermédiaire fiable, est par ailleurs une partie essentielle de notre travail.

En outre, l’optimisation des technologies de l’information garantit un fonctionnement rapide, transparent et actualisé, non seulement entre tous les services de TCM, mais aussi à l’égard de nos clients et des débiteurs. Pensez par exemple à une plate-forme en ligne basée sur le cloud et conforme au RGPD, à des applications et des tablettes destinées à soutenir nos employés, …

 

Valeur ajoutée

Nous demandons à Johny s’ils sont parfois confrontés à des factures impayées, et ce qu’ils font pour éviter autant que possible une telle situation. « Lorsque nous envoyons des factures impayées à TCM, c’est principalement le résultat d’une mauvaise administration de la part de nos clients. C’est pourquoi nous essayons de travailler autant que possible avec des domiciliations. Nos factures sont pour la plupart modestes, ce qui signifie qu’elles sont parfois mises de côté. En outre, nous ne sommes pas non plus les premiers à être payés.

Et tout comme nous l’avons déjà publié à plusieurs reprises sur notre blog TCM, Johny évoque encore un autre point crucial : « Afin d’éviter les impayés, nous veillons tout de suite à avoir des factures transparentes et des accords clairs ».

Pour terminer, nous l’interrogeons sur sa vision de la coopération avec TCM : « Tout comme nous nous occupons de l’administration complète des salaires de nos clients, TCM Belgium se charge de nos factures impayées. Nous n’avons pas besoin de faire nous-mêmes pression sur nos clients, et les factures impayées sont automatiquement envoyées du comptable vers TCM. Et cette externalisation nous assure une collaboration très efficace avec TCM, d’autant plus que nos factures impayées comportent souvent de petits montants. La possibilité de faire procéder à des visites à l’amiable, où le débiteur peut payer via le terminal de paiement, est incontestablement une valeur ajoutée ».

 Merci pour cette discussion, Johny !

Siteweb : https://www.lwb-info.be/

 

LWB recouvre ses créances grâce à TCM !

TCM Belgium, un bureau de recouvrement basé à Louvain, s’est rendu il y a quelque temps dans la région éloignée du Limbourg. Pourquoi ? Pour la convivialité bien connue, bien sûr, mais aussi pour avoir une agréable conversation avec Johny Leten, directeur chez LWB sa, un prestataire de services dans le domaine du traitement des salaires (filiale de SD Worx). Préparez le clafoutis !

Faut-il que nous débusquions encore d’autres clichés ? Certainement ! LWB est une entreprise typiquement limbourgeoise, en ce sens qu’elle suit l’administration du personnel de ses clients d’une manière très individuelle et très fiable, et qu’elle connaît une faible rotation des effectifs. Manifestement, les gens aiment rester dans les parages. Rien que de bons clichés, donc.

Parlons de chiffres

LWB a été créée en 1996, et comptait jadis 2 employés. L’administration des salaires de sa propre entreprise n’était donc pas encore une besogne aussi ardue à l’époque. Mais depuis lors, son effectif de personnel est passé à 27 employés, qui sont responsables de l’administration des salaires de 2 200 clients et de l’envoi de plus de 10 000 fiches de paie par mois.

Depuis sa création, LWB a connu une croissance annuelle considérable, l’afflux le plus important de clients provenant des comptables. La prospection ne lui est même pas nécessaire pour atteindre une croissance aussi impressionnante… Les entreprises peuvent venir de tous les secteurs et de tous les coins du monde, mais ce sont surtout les petites sociétés établies dans un rayon de 25 km qui trouvent leur chemin vers LWB. Autrement dit, il n’y a pas toujours besoin de chercher très loin !

 

La Sainte Trinité

Exécuter. Conseiller. Différencier. Il s’agit, pour résumer (très brièvement), de la recette du succès de LWB. Toutes les tâches liées aux RH qu’un employeur peut avoir à traiter sont prises en charge par LWB. La majorité de l’équipe de LWB travaille en tant que gestionnaire de paie, s’occupant non seulement de l’exécution des salaires, mais aussi de l’administration même des rémunérations. Outre les gestionnaires de paie, il y a aussi les collaborateurs administratifs qui s’occupent des indexations, de l’ONSS, des déclarations en matière de précompte professionnel, etc.

Les petits employeurs sont souvent confrontés à de nombreuses questions liées aux ressources humaines, c’est pourquoi LWB est également un partenaire de conseil (social). Cela peut aller de l’élaboration de procédures de licenciement correctes, en passant par la médiation avec l’inspection (ONEM) et la mise en œuvre d’optimisations salariales. Et en ce qui concerne ces dernières, les employés seraient nombreux à amener des… eh bien, des clafoutis… si cela pouvait amadouer LWB.

Avec un programme de paie qui fonctionne bien, chaque entreprise peut en théorie gérer correctement sa propre administration des salaires. Cette recette du succès a également été numérisée sous la forme d’une plateforme en ligne facile à gérer, où les documents nécessaires peuvent être consultés en ligne.

Selon LWB, la diversité réside dans l’approche envers les clients, qui est différente de celle adoptée par les grands secrétariats sociaux. Johny : « Nous faisons absolument tout ; toute l’administration, y compris les mises en demeure, les préavis, … Les employeurs peuvent ainsi se concentrer pleinement sur leur activité principale et n’ont pas besoin de se pencher sur les droits du personnel et du travail. Et peut-être plus important encore, les relations de travail demeurent ainsi intactes ».

 

Points communs avec TCM Belgium

En entendant Johny parler fièrement de LWB, nous ne pouvons que remarquer certaines similitudes avec le fonctionnement de TCM Belgium. Johny : « Ce qui rend le travail chez LWB vraiment passionnant, c’est le contact avec les clients et ce que nous pouvons faire pour eux, en leur fournissant les bons conseils ou en jouant un rôle de médiateur entre les employés et les organismes. Bien entendu, nous avons une grande responsabilité ; tout ce que nous faisons est lié à l’argent et c’est souvent très délicat ».

Les tâches principales de TCM Belgium tournent également autour de (la récupération de) l’argent, et consistent à conseiller les clients sur la manière la plus opportune d’obtenir cet argent. Établir un bon contact avec les clients (qu’il s’agisse du créancier ou du débiteur), dans le cadre duquel TCM Belgium agit en tant qu’intermédiaire fiable, est par ailleurs une partie essentielle de notre travail.

En outre, l’optimisation des technologies de l’information garantit un fonctionnement rapide, transparent et actualisé, non seulement entre tous les services de TCM, mais aussi à l’égard de nos clients et des débiteurs. Pensez par exemple à une plate-forme en ligne basée sur le cloud et conforme au RGPD, à des applications et des tablettes destinées à soutenir nos employés, …

 

Valeur ajoutée

Nous demandons à Johny s’ils sont parfois confrontés à des factures impayées, et ce qu’ils font pour éviter autant que possible une telle situation. « Lorsque nous envoyons des factures impayées à TCM, c’est principalement le résultat d’une mauvaise administration de la part de nos clients. C’est pourquoi nous essayons de travailler autant que possible avec des domiciliations. Nos factures sont pour la plupart modestes, ce qui signifie qu’elles sont parfois mises de côté. En outre, nous ne sommes pas non plus les premiers à être payés.

Et tout comme nous l’avons déjà publié à plusieurs reprises sur notre blog TCM, Johny évoque encore un autre point crucial : « Afin d’éviter les impayés, nous veillons tout de suite à avoir des factures transparentes et des accords clairs ».

Pour terminer, nous l’interrogeons sur sa vision de la coopération avec TCM : « Tout comme nous nous occupons de l’administration complète des salaires de nos clients, TCM Belgium se charge de nos factures impayées. Nous n’avons pas besoin de faire nous-mêmes pression sur nos clients, et les factures impayées sont automatiquement envoyées du comptable vers TCM. Et cette externalisation nous assure une collaboration très efficace avec TCM, d’autant plus que nos factures impayées comportent souvent de petits montants. La possibilité de faire procéder à des visites à l’amiable, où le débiteur peut payer via le terminal de paiement, est incontestablement une valeur ajoutée ».

 Merci pour cette discussion, Johny !

Siteweb : https://www.lwb-info.be/

 

News