news

UN AVOCAT, UN HUISSIER DE JUSTICE OU UNE SOCIÉTÉ DE RECOUVREMENT ?

Lorsque vous êtes confrontés à des impayés, différents canaux s’offrent à vous pour recouvrer vos créances. Vous pourrez, par exemple, faire appel aux services soit d’un avocat, soit d’un huissier de justice, soit d’une société de recouvrement. Afin de choisir à qui vous vous adresserez, nous vous proposons d’analyser les rôles et les limites de chacun de ces deux acteurs du recouvrement de créance.

La société de recouvrement

Le rôle essentiel de la société de recouvrement est de gérer les relations entre le créancier et le débiteur. Elle va donc permettre le recouvrement des créances en privilégiant les solutions à l’amiable. Ces professionnels du recouvrement vous accompagneront durant toute la procédure en établissant une stratégie globale de la gestion de vos créances en planifiant des relances régulières et différentes injonctions de payer. Mais le secret du succès n’est pas un secret : c’est la communication systématique, structurée et positive avec le débiteur.

La véritable limite de la société de recouvrement débute lorsque la procédure de recouvrement revêt un caractère judiciaire. Cela concerne 1 pourcent des créances gérées par TCM. Mais, pour ces cas, ces sociétés (dont TCM) collaborent étroitement avec des avocats et huissiers spécialisés en matière de créances. Cela vous permettra de ne pas à avoir à multiplier les intervenants et de laisser la gestion des créances à la société de recouvrement tout au long de la procédure.

Il faut également savoir que la société de recouvrement travaille habituellement sur une base de « no cure, no pay ». C’est-à-dire que vous ne payerez qu’un pourcentage sur l’argent réellement recouvré et donc uniquement lorsque le recouvrement a porté ces fruits.

L’huissier de justice

L’huissier de justice est un officier ministériel, c’est-à-dire une sorte de fonctionnaire indépendant. Il est spécialisé dans le recouvrement judiciaire.  Sa fonction lui confère le monopole des citations et autres saisies. Mais il peut également intervenir pour un recouvrement à l’amiable, c’est-à-dire sans passer par la décision d’un juge.

Mais un chat reste un chat et les communications avec un huissier sont rarement perçues fluides et positives par le débiteur, votre client.  Son intervention ternira plus que probablement votre relation commerciale avec ce client.  Et il est connu qu’un mécontent informe 10 personnes de sa mésaventure (alors que 10 clients heureux informent un seul tiers).

De plus, un huissier a un devoir d’impartialité. Il ne peut vous défendre, il doit rester neutre.

L’avocat

L’avocat est votre seul représentant pour vos actions en justice.  Naturellement, avant de vous conseiller une démarche au tribunal, il va tenter de résoudre le problème directement avec le débiteur.  Toutefois, il va sans doute rapidement proposer le tribunal ; ce qui est son métier de base.

Conclusion

Afin de régler vos problèmes d’impayés, faire appel à un spécialiste du recouvrement est probablement le meilleur moyen d’y parvenir. Toutefois, gardez à l’esprit que l’agent de recouvrement privilégiera systématiquement la solution à l’amiable qui vous évitera, ainsi qu’à votre débiteur, de nombreux frais de justice qui n’arrangeront pas la situation.

Vous souhaitez plus de détails sur ce que nous pouvons faire pour vous ? N’hésitez pas à contacter TCM.  Surfez sur notre site Web ou prenez contact avec nous !

UN AVOCAT, UN HUISSIER DE JUSTICE OU UNE SOCIÉTÉ DE RECOUVREMENT ?

Lorsque vous êtes confrontés à des impayés, différents canaux s’offrent à vous pour recouvrer vos créances. Vous pourrez, par exemple, faire appel aux services soit d’un avocat, soit d’un huissier de justice, soit d’une société de recouvrement. Afin de choisir à qui vous vous adresserez, nous vous proposons d’analyser les rôles et les limites de chacun de ces deux acteurs du recouvrement de créance.

La société de recouvrement

Le rôle essentiel de la société de recouvrement est de gérer les relations entre le créancier et le débiteur. Elle va donc permettre le recouvrement des créances en privilégiant les solutions à l’amiable. Ces professionnels du recouvrement vous accompagneront durant toute la procédure en établissant une stratégie globale de la gestion de vos créances en planifiant des relances régulières et différentes injonctions de payer. Mais le secret du succès n’est pas un secret : c’est la communication systématique, structurée et positive avec le débiteur.

La véritable limite de la société de recouvrement débute lorsque la procédure de recouvrement revêt un caractère judiciaire. Cela concerne 1 pourcent des créances gérées par TCM. Mais, pour ces cas, ces sociétés (dont TCM) collaborent étroitement avec des avocats et huissiers spécialisés en matière de créances. Cela vous permettra de ne pas à avoir à multiplier les intervenants et de laisser la gestion des créances à la société de recouvrement tout au long de la procédure.

Il faut également savoir que la société de recouvrement travaille habituellement sur une base de « no cure, no pay ». C’est-à-dire que vous ne payerez qu’un pourcentage sur l’argent réellement recouvré et donc uniquement lorsque le recouvrement a porté ces fruits.

L’huissier de justice

L’huissier de justice est un officier ministériel, c’est-à-dire une sorte de fonctionnaire indépendant. Il est spécialisé dans le recouvrement judiciaire.  Sa fonction lui confère le monopole des citations et autres saisies. Mais il peut également intervenir pour un recouvrement à l’amiable, c’est-à-dire sans passer par la décision d’un juge.

Mais un chat reste un chat et les communications avec un huissier sont rarement perçues fluides et positives par le débiteur, votre client.  Son intervention ternira plus que probablement votre relation commerciale avec ce client.  Et il est connu qu’un mécontent informe 10 personnes de sa mésaventure (alors que 10 clients heureux informent un seul tiers).

De plus, un huissier a un devoir d’impartialité. Il ne peut vous défendre, il doit rester neutre.

L’avocat

L’avocat est votre seul représentant pour vos actions en justice.  Naturellement, avant de vous conseiller une démarche au tribunal, il va tenter de résoudre le problème directement avec le débiteur.  Toutefois, il va sans doute rapidement proposer le tribunal ; ce qui est son métier de base.

Conclusion

Afin de régler vos problèmes d’impayés, faire appel à un spécialiste du recouvrement est probablement le meilleur moyen d’y parvenir. Toutefois, gardez à l’esprit que l’agent de recouvrement privilégiera systématiquement la solution à l’amiable qui vous évitera, ainsi qu’à votre débiteur, de nombreux frais de justice qui n’arrangeront pas la situation.

Vous souhaitez plus de détails sur ce que nous pouvons faire pour vous ? N’hésitez pas à contacter TCM.  Surfez sur notre site Web ou prenez contact avec nous !

news